Agriculture

L’agriculture constitue la principale activité économique de la région et emploie près de 90 % de la population active. Elle est de type extensive et est fortement dépendante de la pluviométrie qui varie entre 400 et 600mn dans le département de Gossas et à plus de 1000 mn dans le département de Foundiougne. Le secteur regorge d’énormes potentialités qui concourent à son développement.

Le secteur agricole de la région de Fatick reste dominé par la culture arachidière. Le mil constitue la principale culture vivrière de la région , suivi du maïs, du sorgho et du riz. Quant aux cultures de rente, outre l’arachide, on peut noter le coton , le pastèque, le sésame, les cultures maraîchères et fruitières.

En 2012, les superficies emblavées s’élèvent à 283 310 hectares soit 37,6 % de la superficie totale de la région soit approbativement 171, 724 hectares (Études Centres de Suivi Écologique / Institut National de Pédologie, 2012).

Ces superficie cultivées de se répartissent de la manière suivante :

– département de Gossas 119 686 Ha soit 42 %

– département de Fatick 73 724 Ha soit 26 %

– département de Foundiougne 89 900 Ha soit 32 %

La proportion du département de Fatick qui ne représente que 26 % des superficies cultivées, s’explique par la prédominance des terres salées dans le département. Avec la forte présence des projets de lutte contre la salinisation des, les emblavures de Fatick connaissent progressivement des évolutions importantes.

De 2006 à 2012, le Projet d ‘Appui à la Petite Irrigation Locale (PAPIL) a contribué à la récupération de 2070 ha jadis impropres à l’agriculture. Egalement, entre 2010 et 2012, l’ex-conseil régional de Fatick, dans le cadre de son Programme de mise en aménagement participatif des forêts a pu récupérer 900 ha de tannes.

D’autres projets et programmes tels que Wuula nafa, le Projet Petite Hydraulique Villageoise dans le Bassin Arachidier (PPHVBA), le PBF/PAM (Programme Bas Fond / Programme Alimentaire Mondiale) et l’USAIB ont consenti des efforts considérables dans la récupération des terre salées et l’aménagement hydro-agricole dans la région pour développer la riziculture et le marraîchage.

Le secteur agricole de la région de Fatick est caractérisé par deux type de cultures que sont les cultures vivrières (mil, maïs, riz…) mais également les cultures de rente (arachide, niébé…).

En 2012, les cultures céréalières occupaient 171 833 hectares soit 61 % de superficies totales cultivées. Pour cette même année, le mil occupe la première place pour ce qui concerne les emblavures des céréales avec 144 441 hectares soit 84 %.

La majorité des emblavures se trouvent dans le département de Gossas avec 54 434 hectares soit 38 %, suivi du département de Fatick avec 48 157 hectares soit 33 % et enfin le département de Foundiougne avec 41 850 hectares soit 29 %. Toutefois il faut noter que le maïs, le sorgho, le riz et le niébé prennent de plus en plus d’ampleur.

L’arachide constiyue la principale culture industrielle. Elle a occupé en 2012 une superficie totale de 92 397 hectares, soit 33 % de la superficie totale cultivée.

Les plus importantes emblavures se trouvent dans le département de Gossas avec 38 148 hectares soit 41 %, suivi du département de Foundiougne avec 34 320 hectares soit 37 % et du département de Fatick avec 19 929 hectares soit 21 %. Les 6 % des emblavures restantes sont occupées par le niébé, le bissap, la pastèque, le manioc et le sésame.

La région de Fatick est aussi sillonnée par de nombreuses vallées inondables en hivernage. Plus de 30 vallées ont été dénombrées dans la région et constituent à cet effet des zones de prédiction de la culture du riz.

Bien que représentant un potentiel irrigable important, le secteur agricole de la région présente peu de spéculations qui fassent l’objet d’irrigation. Les principales spéculations que sont le mil, le sorgho, le maïs, le niébé, l’arachide d’huilerie, le bissap, le pastèque, le sésame et le manioc relèvent de cultures pluviales.

 Mamadou Diouf

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked