Réchauffement climatique : Et le sahel alors ?

logo-02-pm (2)

Réchauffement climatique : Et le sahel alors ? (2 éme partie 2009) Not in our back Yard.

Le 14 décembre 2007, Nathalie Van Dijk publiait un article sue notre site : Réchauffement climatique : Et le sahel alors ? À cette adresse : http://bdgw.les-griots-du-web.tv/?p=20

Ce samedi 05 décembre 2009, se tenaient à Paris, Londres, Bruxelles et Berlin, des manifestations pour une approche différente du réchauffement climatique.

A Copenhague (Danemark) se tient ce lundi 07 décembre 2009, une conférence mondiale pour limiter les effets de serre sur cette planète…

Quelques chiffres:

Des catastrophes naturelles plus importantes sont à attendre si la température monte de 2° d’ici 2050. La progression des températures entraine : Des catastrophes écologiques supérieures, des phénomènes naturels incontrôlables, extinction de nombreuses espèces qui partagent avec nous humains, cette planète.

René Dumont (ingénieur agronome français) publie dans les années 1980: L’Afrique noire est mal partie : Déracinement des arbres (essence exotique) destinés à l’exportation à l’aide de tracteurs …

En 2009 : Emission de CO2 /AN / Par Habitant

Afrique : 500 kg

Inde : 1,2 tonne

USA : 24 tonnes

Europe ?

En Australie, à Clayton avec un vrai lac il ya plus de 12 ans, le lac Alexandrina est presque à sec. En Amérique du Nord, des forets sont attaquées et menacées de disparition par le réchauffement climatique. En Afrique des forêts entières font place au sable depuis la colonisation, souvenez-vous livre de René Dumond “L’Afrique noire est mal partie” livre dans lequel il expliquait que durant la colonisation, des tracteurs arrachaient des arbres pour l’exportation du bois tropical

Écologie dites-vous ? Et les relations humaines Nord-Sud (Sud-Nord) ?

Depuis quand, les Nord (Pays Riche) est-il concerné par le réchauffement climatique, l’absence de pluie, les lacs et cours d’eau à sec, les puits à sec, l’eau qui servait aux cultures vivrières est devenue saline…

Lorsque les populations du sud sont touchées par les changements climatiques, ces populations émigrent vers des terres plus vertes : les réfugiés climatiques débarquent depuis plus de 30 ans au moins en Europe: Immigrés climatiques depuis longtemps déjà. Certes il y aura encore plus de tentatives dans la décennie à venir.

Certes, notre monde n’est pas stable, des espèces ont éteintes par des catastrophes naturelles (comètes, volcans) mais il s’agit aujourd’hui de responsabilisation de l’activité humaine.

Le travail que les immigrés viennent chercher en Europe ou dans les pays développés à un prix écologique : industrie, exploitation de la nature, et lorsque cette nature est exploité à ce rythme, elle finit par le faire comprendre à l’espèce dominante : l’homme.

Que les religieux nous épargne leurs théories fumeuses comme un volcan en nous parlant de phénomène cyclique ( En récupérant les travaux d’autres chercheurs). Avec cette approche d’individus qui ne font pas de la recherche, ces intégristes nous conviennent à une messe : prions pour que « Dieu, le Miséricordieux » nous protège.

Nous ne rentrons pas sur ce sujet des grands groupes industriels qui tentent à tout prix de faire accepter le réchauffement climatique comme phénomène cyclique.

Mais, force est de noter que la nature n’a jamais rien recyclé (pardonné) gratuitement la pollution née de l’activité humaine. Assumons nos responsabilités, sans prières, ni gris-gris, ni gourous.

1 personne meurt de faim chaque minute. Écologie dites-vous?

Rappel du texte publié sur notre site :

Civilisation ou Barbarie: Cheikh Anta Diop, Editions Présence Africaine (1980-1981), France

Préface dédiée en Octobre 1980.  Apport de l’Afrique en Science et Philosophie, page 476-477

Une analyse, dans un livre testament !

« …La misère actuelle de la philosophie correspond à l’intervalle de temps qui sépare la mort du philosophe classique et la naissance du nouveau philosophe ; celui-ci, à n’en point douter, intégrera dans sa pensée toutes les prémisses signalées ci-dessus et qui pointent à peine à l’horizon scientifique, pour aider l’homme à se réconcilier avec lui-même.

Les fondements moraux de la conduite de l’homme moderne

La morale découle de la philosophie comme le comportement pratique issu de l’idée que l’on se fait des choses. Seule la connaissance scientifique différencie la morale de l’homme moderne de celle du primitif. Il est possible de démontrer le fondement originairement « rationnel » de tout comportement moral, pour chaque niveau donné. Ce qui est moral et sentiment fut d’abord conçu comme savoir salvateur dans l’ordre naturel. Une nouvelle morale tenant largement compte de la connaissance objective (au sens de MONOD) et des intérêts de l’espèce humaine tout court est entrain de s’édifier ; il est seulement difficile de l’internationaliser par suite des conflits d’intérêts nationaux. L’écologie, la défense de l’environnement, tendent à devenir les fondements d’une nouvelle éthique de l’espèce, fondée sur la connaissance : le moment n’est pas loin où la pollution de la nature deviendra un sacrilège, un acte criminel, même et surtout pour l’athée, du seul fait que l’avenir de l’humanité est impliqué ; devient doc peu à peu interdit moral, ce que le savoir, la « science de l’époque » décrète comme nuisible au groupe tout entier.

Procès de la conscience morale de l’humanité

La conscience morale de l’humanité progresse, lentement mais surement, après tous les crimes commis dans le passé et c’est là une ouverture vers autrui et un puissant élément d’espoir de voir éclore demain l’ère d’une humanité véritable, d’une nouvelle perception de l’homme sans coordonnées ethniques. La fin des génocides coïncide avec l’émergence d’une opinion internationale. Ce dernier fait a entrainé une modification du comportement de l’univers capitaliste vis-à-vis des faibles ; et le phénomène est irréversible ; il en résulte un progrès forcé de la conscience morale du monde. Les Américains ne sont pas spontanément devenus meilleurs qu’en 1932, époque du Ku-Klux-Klan et de lynchage quasi officiel. C’est l’apparition d’un adversaire à leur mesure qui leur a imposé la révision de leur comportement, et tant mieux si le progrès social et moral y gagne. L’attitude du jeune américain blanc Slain (Un Juste NDLR) jetant sa voiture contre une réunion des sorciers du Ku-Klux-Klan est un acte de civilisation de grande portée. Dans son essence, c’est un acte pacifique, non violent.

La mondialisation de l’information force la conscience morale de l’humanité, à défaut de changement radical, à se cantonner dans des limites « acceptables ».

Un livre Testament, légué à l’humanité ! Ce chercheur a été boycotté de son vivant par les média Occidentaux et pire par certains pseudo-intellos noirs dans leur grande majorité.

==================================@+

Article publié par Nathalie Van Dijk Le 14 décembre 2007,

Nathalie Van Dijk, Ndiémé Diop, Mbagnick Diouf pour Radio Goree Network / les griots du Web.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked