Nouveau Modèle de Financement (NMF)

Le lundi 24 août 2015 à partir de 11h19mn, s’est tenue à la salle des conférences de la Gouvernance de Fatick, la réunion de lancement du Nouveau Modèle de Financement (NMF) du Fonds Mondial (FM) pour la réponse VIH pour la période juillet 2015 à décembre 2017. La rencontre a été présidée par Madame Ndèye Guénar MBODJI Gouverneur Adjoint chargé du Développement, en présence du Dr Mahamadou TRAORE, Médecin-Chef de Région de Fatick et d’une délégation du Comité National de Lutte contre Sida (CNLS).

Après les salutations d’usage et le rappel de l’ordre du jour par Madame le Gouverneur, une présentation sur l’orientation du nouveau modèle de financement du Fonds Mondial a été faite.

Ce modèle de financement a pour objectif de favoriser des investissements stratégiques pour une gestion efficace contre le VIH.

Ce modèle aura entre autres priorités :

  • L’alignement du Plan Stratégique National (PSN) 2014 – 2017 ;
  • La nécessité de renforcer la couverture ARV enfant ;
  • La réduction de 50% des nouvelles infections des populations en contexte de vulnérabilité ;
  • Le renforcement des systèmes de santé communautaires.

L’Initiative Population localisation a été lancée par l’ONU-SIDA pour atteindre les zones les plus vulnérables. Pour cela, six (06) régions ont été choisies comme zones prioritaires. Il s’agit des régions de Ziguinchor, Kolda, Sédhiou, Tambacounda, Kédougou et Dakar qui bénéficieront d’un appui considérable du Fonds Mondial (FM). Les autres régions non prioritaires seront appuyées par la Division de Lutte Contre le Sida et le Secrétariat National Exécutif.

Le Plan d’action de la région de Fatick sur le nouveau modèle de financement du Fonds Mondial a été présenté aux participants. Ce plan d’action de la région relève du Plan Régional Intégré Multisectoriel (PRIM) de 2013.

Il faut noter que le Fonds Mondial a dégagé une enveloppe de 10 millions de francs CFA pour la région de Fatick. Ce montant sera complété par la contrepartie de l’État et des partenaires.

Dans le cadre de ce plan d’action régional, il est prévu entre autres :

  • Un atelier régional de formation sur la prise en charge synchronique des IST (entre octobre et novembre 2015) ;
  • Un atelier de formation transfrontalier à Fatick ;
  • La Journée Mondiale de lutte contre le Sida et la Semaine Femme Sida ;
  • L’organisation d’une réunion semestrielle ;
  • La formation des prestataires de santé sur la prise en charge synchronique des IST ;
  • La tenues des Revues-bilan trimestrielles du Comité Régional de lutte Contre le Sida (CRLS) ;
  • L’organisation de missions d’audit par le Conseiller Technique ou Point Focal de la région.

Des décisions importantes ont été prises par le niveau central. Il s’agit notamment de :

  • Le remplacement de l’unité d’appui (CRLS) par un Conseiller Technique ou Point Focal (ce poste fera l’objet d’un recrutement au niveau régional) ;
  • Le Conseiller Technique ou point Focal sera placé sous la tutelle du Médecin-Chef de Région et non du Gouverneur ;
  • La réduction du personnel au niveau national et régional (une décision des bailleurs qui déplore la pléthore de personnel dans les programmes Sida).

Le CNLS a aussi demandé la mobilisation de ressources (fonds de dotations) par les collectivités locales en faveur de la lutte contre le sida, notamment dans le cadre de la sensibilisation et l’accompagnement des personnes vivant avec le VIH/SIDA.

La séance est levée à 13h27mn.

Mamadou Diouf

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked